L’épuisement professionnel : comment s’en prémunir pour rester efficace et en bonne santé ?

L’épuisement professionnel : comment s’en prémunir pour rester efficace et en bonne santé ?

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le burn out est défini comme « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail ». De plus en plus, l’épuisement professionnel tend à être considéré comme la maladie professionnelle du 21e siècle. En effet, en milieu professionnel, un stress intense et prolongé (stress chronique) peut conduire à une dépression. Pour s’en prémunir, il est essentiel d’être en mesure d’en déceler et reconnaître les principaux symptômes.

Comment reconnaître les symptômes de l’épuisement professionnel ?

A un moment ou à un autre de notre vie professionnelle, il est possible que nous ayons été sujets à un épuisement professionnel. Peut-être, sans le savoir ! En effet, le désir de mieux faire, de se surpasser, la pression au/du travail, la poursuite d’une carrière professionnelle, peuvent conduire à un état de fatigue générale tant sur le plan physique, émotionnel, voire mental. Reconnaître les principaux signaux d’alarme, c’est essentiel ! Quels sont-ils ?

  1. Les signaux physiques
    • Une fatigue persistance parfois accompagnée de douleurs telles que maux de dos, migraine.
    • Des problèmes digestifs ou d’estomac et/ou respiratoires ou allergiques tels que les rhumes, céphalées, etc.
  2. Les signaux émotionnels
    • Anxiété,
    • Epuisement,
    • Colère et irritabilité récurrente au travail,
    • Perte de patience.
    • Sensation d’être à bout ou d’être pris au piège, etc.
  3. Les signaux mentaux
    • Manque de confiance en soi et aux autres
    • Difficultés à se concentrer, ou à avoir une bonne mémoire,
    • Sentiment d’échec ou d’incompétence, de perte d’efficacité, etc.
    Ces signaux ne sont pas exhaustifs et l’entourage immédiat ou indirect de l’employé est souvent le premier témoin de ces changements mineurs, progressifs qui, lorsqu’ils deviennent intenses et prolongés peuvent nuire gravement à la santé et au bien-être de ce dernier.

Le bien-être des employés : une priorité !

En milieu professionnel, bien que beaucoup de langues commencent à se délier sur le sujet, l’épuisement professionnel, il faut le dire, demeure un sujet tabou. Ce, d’autant plus que son impact sur la santé de l’employé, sur l’entreprise, et sur la société sont importants. Parce que la vie au travail n’est pas sans contraintes, il est essentiel de prévenir certaines conditions stressantes susceptibles de conduire à un épuisement professionnel de l’employé.


En effet, des facteurs personnels (estime de soi, l’âge et/ le sexe de l’employé, sa catégorie socioprofessionnelle, etc.) et environnementaux (valeurs et culture d’entreprise, capacité à réduire les risques de conflits, à favoriser une bonne ambiance au travail, l’encouragement et la reconnaissance du travail bien fait, ou la valorisation des compétences etc.) peuvent impacter sur la situation personnelle de l’employé de manière à entrainer un épuisement émotionnel, une sensation de distanciation ou de désengagement à l’égard de tout ce qui a trait au travail, mais davantage une sensation de perte d’efficacité.

Trouver des solutions durables : c’est important de commencer par en parler à quelqu’un !

En pareille situation, l’employé peut s’avérer réfractaire ou fermé à toute remarque sur son attitude au travail. Normal, il se sent à bout et n’est plus engagé ! Pour lui, l’environnement est devenu pesant, insécurisé et contre-productif car ne contribuant plus à son épanouissement, à son bien-être professionnel.


En pareille situation, demander de l’aide reste la meilleure chose à faire. Des professionnels dédiées à la prise en charge des questions liées à l’épuisement professionnel vous aideront à déceler, comprendre et réduire progressivement l’impact des facteurs personnels et environnementaux sur votre bien-être quotidien et au travail. Notamment, en attirant votre attention sur vos priorités professionnelles et personnelles, ainsi que le facteur de stress inhérent au milieu professionnel car, il y va de sa santé et de son bien-être au travail et au quotidien.


Au sein de l’entreprise, pour aider des employés épuisés professionnellement, une réorganisation de la structure organisationnelle peut s’avérer nécessaire. L’idée est d’être en mesure de créer un environnement professionnel stimulant, où l’employé se sent valorisé, ses compétences et performances reconnues voire récompensées et au sein duquel il participe réellement, que ce soit directement ou indirectement à la prise de décision ou à la réalisation des objectifs de l’entreprise. Cette réorganisation institutionnelle de l’entreprise doit permettre de créer un cadre de dialogue, de communication entre les employés, d’une part, entre les employés et l’équipe dirigeante. Elle doit davantage mettre en place un cadre d’accompagnement professionnel, individuel ou collectif d’employés épuisés professionnellement de manière à les aider à en parler et à trouver des solutions tendant à réduire durablement les facteurs d’épuisement.

Au travail, avez-vous la sensation d’être épuiser émotionnellement, par une charge de travail importante, vous avez la sensation d’avoir ou de tout donner à l’entreprise et de ne rien recevoir en retour ? Vous sentez-vous inutile, inefficace ? Vous vous irritez à la moindre remarque d’un de vos collègues ? Si vous constatez ces changements en vous ou chez l’un de vos proches ou collègues, vous ou votre collègue peut souffrir d’épuisement professionnel et peut avoir besoin de l’aide d’un spécialiste.
En pareille situation, il est capital d’en parler, de dire ce que l’on vit, l’on ressent à quelqu’un qui ne vous jugera pas, mais vous écoutera et vous aidera à trouver ensemble les solutions pour faire face à cette situation. A MyLumen(
www.mylumen.ca), soucieux de votre bien-être professionnel, nous vous apportons une aide personnalisée et professionnelle pour faire face à cette situation !

Yannick Fouda, psed

Passionné par l’être humain, et du gospel, Yannick a quitté il y a plus de 10 ans le confort d’une carrière en informatique pour se lancer dans l’aventure de l’intervention au service de la personne.

Laisser un commentaire